Cohabiter avec son ex après une rupture

Vous ne vous entendez plus avec votre mari ou votre compagnon, vous ne voyez plus un avenir en commun. Vous avez pris la décision de vous séparer ou de divorcer.
En sois, c’est déjà une décision douloureuse en elle même. Cependant, parfois, après le divorce ou la séparation, pour diverses raisons, vous êtes obligé de continuer à cohabiter avec la personne qui partageait votre vie.
Cette situation est source de stress. La lecture de cet article va vous permettre de passer cette étape de votre vie plus sereinement.
 

Comment bien cohabiter ? Retrouver mon intervention sur Europe 1 avec Roland Perez.

Si vous désirez de l’aide, cliquez sur ce lien : pour comprendre ou accepter votre rupture et organiser votre cohabitation.
 

Vous apprêtez vous à vivre cette situation où êtes vous déjà dans cette situation. ? Je vous propose de vous aider à trouver votre solution.

Pour cela, je vais vous raconter l’histoire d’une de mes clientes : Claire (Pour des raisons de confidentialité, j’ai changé le prénom).

Claire, maman de deux enfants, a pris la décision déchirante de divorcer. Mais, dans l’immédiat, en attendant la décision officielle du divorce, ni elle, ni son futur ex-mari ne pouvait se permettre de prendre un appartement. Les moyens financiers qu’ils avaient, ne le permettaient pas et ils habitaient loin de leur famille respective. Ils décidèrent d’un commun accord de cohabiter. Quand Claire me contacta, ils cohabitaient depuis quelques mois et ils accumulaient les problèmes.

Tout comme Claire, je suppose que vous ne voulez pas que cette cohabitation génère des disputes régulières, du stress, et de la frustration, n’est-ce pas ?

Il existe de nombreuses situations qui peuvent vous amener à cohabiter avec votre ex. Je vous en présente trois et je vous propose les solutions.

Trois situations de cohabitation avec son ex

Voici la première situation, à savoir, les deux ex-membres du couple ne sont pas dans une situation financière qui permettent de vivre chacun de leur coté. Un des membres du couple ou bien les deux membres n’ont pas la capacité financière d’assumer seul les charges qui leur incombent en vivant seul.

En continuant à cohabiter ensemble, les ex-conjoints peuvent garder leur niveau de vie qu’ils avaient durant leur vie de couple.

La deuxième situation se manifeste quand il y a une procédure judiciaire et que, celle-ci est longue. Par exemple, quand la vente d’un bien immobilier est concernée par cette procédure, cela complique la séparation. Les membres du couple ont besoin d’attendre la décision judiciaire pour obtenir le bénéfice financier de la vente. Cette attente les oblige à vivre sous le même toit.

Et enfin, la troisième situation.

Certains couples continuent de vivre ensemble, malgré la rupture, pour préserver les enfants. C’est une situation qui a tendance à disparaitre, mais qui existe encore. Malheureusement, les enfants n’en sont pas dupes et s’en rendent toujours compte. Il est préférable de leur dire la vérité le plus tôt possible. La situation sera plus facile à accepter pour eux que s’ils s’en rendent compte plus tard.

Comme ces situations se produisent, malgré la volonté de chaque membre, qui désirent se séparer, cela crée des relations difficiles à gérer au quotidien : vous êtes obligé de faire des efforts constamment.

 

pop-up fait maison
 

Comment gérer la cohabitation ?

Vous savez très bien à quel point, prendre une décision ensemble peut paraitre compliquer quand la motivation de construire quelque chose n’est plus là, n’est-ce pas ?

Pour qu’une cohabitation réussisse il faut une rupture comprise, acceptée et assumée. C’est un point qui est très important !
Durant les consultations, c’est le point qui demande le plus de temps à être analyser.
Une cohabitation sera difficile si l’un deux ex-conjoint n’accepte pas la rupture ou s’il est dans l’attente d’un retour.

Pour Claire, c’était un combat quotidien avant de me demander une consultation. Tout devait être négocié. Non seulement elle devait se remettre de sa rupture tout en continuant à voir son futur ex-mari tous les jours mais en plus, il fallait gérer cette cohabitation. Claire voulait un changement, elle désirait que cette cohabitation soit bénéfique pour elle et son ex-mari afin que chacun puisse refaire sa vie rapidement et sereinement. Voulez-vous obtenir le même résultat ?

Durant la consultation, j’ai rappelé différents principes très important afin que la cohabitation de Claire soit positive pour elle. Si vous le voulez, vous pouvez connaitre trois de ces principes indispensables pour vivre une bonne cohabitation dans son quotidien en cliquant ici.

Attention aux mots utilisés : un mot gentil, un geste tendre peut être compris différemment. La personne qui subit la rupture peut penser qu’il y a encore une chance de recommencer une relation.

Si vous cohabitez avec votre ex ou si vous vous apprêtez à le faire avez-vous déjà penser à refaire votre vie ? C’est le point qui va poser le plus de problème.

Comme je l’expliquais à Claire, contrairement à une cohabitation ordinaire, où vous pouvez facilement vous débrouillez pour avoir une vie amoureuse, sans avoir d’explications à donner à votre colocataire. Quand votre « colocataire » est votre ex, comment sortir le soir, rencontrer quelqu’un, sans que cela pose un problème de jalousie ?
Et inversement, comment avoir une vie amoureuse avec une nouvelle personne quand il faut lui révéler que la personne qui était dans votre vie avant, partage encore le même toit ?
L’intimité de chacun doit être respecté, vous ne devez pas accepter de vous justifier sur votre emploi du temps. Cela demande la mise en place de règles strictes pour préserver la cohabitation.

Et quand cela se passe mal, que faut-il faire ?

Comment se comporter face à une personne qui vous sabote la cohabitation :
– il/elle vous épie,
– il/elle refuse de faire sa part des taches ménagères ou de payer sa part des factures,
– il/elle vous fait du chantage financier ou du chantage affectif,
– il/elle vous dénigre devant vos amis, votre famille ou vos enfants.

Cliquez sur ce lien si vous pensez que je peux vous aider à trouver la réponse à cette question : Comment puis-je vous aider lors d’une consultation ?

 

pop-up fait maison
 

Bien sur ce qui a été valable pour Claire ne l’est pas forcément pour vous et inversement.
Dans cet article, je vous ai mentionné des situations concernant la cohabitation. Elles sont toujours différentes, donc les conseils et les solutions le sont aussi. Il m’est donc impossible, dans un article, de vous parler de toutes les situations liées à la cohabitation avec son ex, ni de donner toutes les solutions que Claire a mis en place, dans sa vie, grâce à la consultation, qui lui ont permis de s’en sortir. Mais vous que voulez-vous faire ?

 

pop-up fait maison
 

Et vous, que voulez-vous faire ?

La consultation à permis à Claire de définir de nouvelles règles dans sa cohabitation ou elle se respecte et ou elle respecte son futur ex-mari. Ainsi, elle a su vivre cette cohabitation sereinement, positivement et elle a pu se reconstruire pour vivre une nouvelle histoire d’amour durable basée sur mes conseils. Et vous, voulez-vous être guidé afin de vivre une cohabitation sereine et positive ?

Depuis 2007, dans mon quotidien de coach relationnel, je rencontre souvent des personnes, peut être comme vous, qui se sont retrouvées dans une situation similaire. Après la consultation, avec mon aide, vous allez connaitre les changements à effectuer dans votre vie sentimentale. Vous retrouverez votre sérénité et la confiance en vous. Vous prendrez les bonnes décisions où vous allez vous respecter. Vous aussi vous parviendrez à sortir de cet état angoissant dans lequel vous êtes peut être actuellement.

Comme je pratique la thérapie brève, la plupart du temps une seule séance d’une heure suffit à modifier positivement votre vie et à vous aider à prendre les bonnes décisions.

Je vous invite à lire un exemple concret d’un couple qui a pu être sauver avec l’aide d’une consultation.

 

pop-up fait maison
 

Voulez-vous, vous en sortir ?

Voulez-vous vraiment obtenir les outils nécessaires pour gérer cette situation dans votre relation sentimental ? Voulez-vous aller mieux ? Voulez-vous que votre entourage soit heureux pour vous ?

Faites la démarche d’aller mieux en me contactant (par téléphone au 06-95-26-11-32 ou en remplissant le formulaire de contact). Si ces mots ont un écho positif pour vous ? Si vous voulez voir être heureux ? si vous voulez vous sentir mieux dans votre vie sentimentale ? Avec mon aide, vous allez y arriver.
Je vous invite à cliquer sur le lien : comment puis-je vous aider lors d’une consultation ? La thérapie brève permet de régler les problèmes rapidement. C’est ce qui la différencie des méthodes utilisées par les psychologues.

Je propose des consultations de coaching en ligne, au prix les plus bas du marché.

N’attendez pas, CLIQUEZ ICI !

Mes consultation ont lieu par téléphone ou par mail, contactez moi pour en savoir plus, réservez une consultation dès maintenant depuis mon site, afin de retrouver une vie sentimentale heureuse.

Un membre de votre entourage a t-il besoin de trouver la solution, d’entendre des conseils, de se sentir mieux dans sa vie sentimentale ? N’hésitez pas à lui proposer mes services. Par ce geste, vous allez contribuer à son mieux être.

Voulez vous des avis sur mon coaching ? Je vous propose de lire les nombreux témoignages des clients qui m’ont déja fait confiance.

Afin de mieux me connaitre, Je vous invite, sur mon site, à lire mon profil, à visitez ma boutique, ou bien encore mon blog pour y voir d’autres vidéos ou lire d’autres articles.

Si vous ne savez pas si je peux vous aidez, si vous voulez me parler de votre situation (sans engagement de votre part), si vous voulez me posez une question, recevoir ma newsletter comme le font déjà 1600 personnes, vous pouvez utiliser l’onglet « contact » .

Si vous voulez me suivre régulièrement, sur les réseaux sociaux, cliquez sur l’icône de votre choix, tout en haut de la page, au dessus du logo.

Faites la démarche d’aller mieux ! N’attendez pas, contactez-moi, CLIQUEZ ICI !

appel au partage5

Où voulez-vous rendre ?

Voulez-vous :
– Lire d’autres articles ?
– En savoir plus sur mes services ?
– Lire mon profil ? Me contacter ? Un autre besoin ?

Dans tout les cas, cliquez ici.

18 commentaires

  • Jamais je n’aurais cru pouvoir vivre une telle situation. Avec mon caractère, je ne pensais pas pouvoir affronter une cohabitation forcée avec mon ex-mari. Pendant vingt-deux ans, nous avons vécu une vie de couple intense. Certes, il y a eu des hauts et des bas mais jamais d’accident de parcours. Nous n’avions pas d’enfant mais le bonheur était tout de même là.

    Probablement lassés par cette vie heureuse mais monotone, Yves, mon mari, et moi-même avons décidé, d’un commun accord, de mettre un terme à notre mariage. L’amour avait sans doute disparu et nos gestes d’affections habituels étaient devenus des automatismes sans sentiment. Conscients de cette routine qui s’installait, et après plusieurs tentatives pour relancer notre mariage, nous avons divorcé.

    Malheureusement, pour des raisons financières, Yves et moi avons été obligés de cohabiter dans notre petit pavillon d’Enghien-les-Bains et aucun de nos amis ne pouvait l’héberger. Pour le moment, nous n’avons pas de solution. Mon ex-mari étant au chômage, il lui est difficile de déménager et de commencer ainsi une nouvelle vie. Mais vingt-deux ans de vie commune, cela ne s’efface pas en un claquement de doigt. Je dois dire qu’on ne met pas dehors l’homme qu’on a aimé aussi facilement. L’ambiance à la maison n’est ni électrique ni joyeuse. Simplement, nous sommes deux « colocataires » et notre entente est cordiale.

    Comment en est-on arrivé là ? Avec derrière nous un si long parcours, une vraie vie de partage. Au quotidien, il m’arrive de rire faussement. Bref, je fais semblant de vivre. Malgré cela, j’essaie d’adopter une attitude positive. Je regarde au loin et je me dis : « Vas-y, sois forte ! » Cela fait maintenant sept mois que nous sommes séparés mais encore sous le même toit.