Profitez de 8 Conseils gratuits

Vu sur

Consultations illimitées :

Semaine du 29 novembre :
01 places disponibles
Semaine du 06 décembre :
06 places disponibles
Semaine du 13 décembre :
05 places disponibles

Le pervers narcissique

Comment se séparer d'un pervers narcissique ?

Un travail qui demande du temps et l’expertise d’un professionnel.

Qu’est qu’un pervers narcissique ?

Les pervers narcissiques sont des manipulateurs pervers. C’est une pathologie avec de nombreux symptômes qui a été décrite dans un premier temps par le psychanalyste Paul Claude Racamier. Perversion, troubles psychologiques, séduction, agressifs envers autrui, il est difficile de bien définir cette notion tant les mécanismes sont différents selon les personnes.

Définition d’un pervers narcissique

Dans notre société, on désigne facilement un homme comme étant un pervers narcissique. Il peut être manipulateur sans avoir le trouble de la personnalité narcissique. Les vrais pervers narcissiques représentent 3% de la population et font, en moyenne, 3 victimes au cours de leur vie.Le but principal de la vie d’un pervers narcissique est d’être tourné vers son plaisir au détriment de son entourage. Sa conjointe, les amis, les proches sont des outils, voire des jouets pour obtenir ce plaisir.

Pour atteindre ses désirs narcissiques, il va utiliser différentes stratégies que je développerai plus bas.

Il est bon de préciser que c’est une pathologie et que seuls un psychiatre et certains psychologues sont habilités à poser un diagnostic sur une personne perverse narcissique

Il n’y a pas d’âge pour un être PN (pervers narcissique), j’ai aidé une jeune femme, a quitté un PN à 22 ans. Ils avaient le même âge tous les deux, elle l’a connu quand ils avaient tous les deux 17 ans, donc il était déjà un pervers narcissique à 17 ans. Malheureusement, plus ils grandissent, plus ils acquièrent de l’expérience dans l’art de la manipulation.

Définition d’une victime d’un pervers narcissique

La victime idéale des pervers narcissiques est la personne dépendante affective. En effet, une fois que la dépendance est installée, le lien est tellement fort que les victimes ne seront plus capables de prendre le recul nécessaire. On ne devient pas dépendant sous l’emprise d’une personne du jour au lendemain. Cela est la conséquence d’événements liés au vécu des victimes.Mon conseil : n’attendez pas, pour savoir si vous êtes dépendant affectif. Je vous propose d’avoir la réponse immédiatement en cliquant : « test : êtes vous dépendant affectif ». Chaque jour, dans mes consultations, j’informe des personnes qu’elles sont dépendantes et je leur donne des solutions pour s’en sortir. Votre dépendance est toxique et nocive pour vous et votre santé.

Une grande majorité des pervers narcissiques sont des hommes, mais une femme peut aussi être perverse narcissique.

Quel est le comportement d’un pervers narcissique ?

Parmi les stratèges, certains négocient, d’autres utilisent le charme et pour certains cela peut être un comportement d’enfant capricieux qui utilise la violence pour combler ses caprices. La perversion est quotidienne au sein de la relation. Ces méthodes seront utilisées pour toutes les relations importantes aux yeux du pervers narcissique.

Le charme

Pour plaire à sa victime dans un premier temps, et pour endormir ses proches, l’image qu’il projette aux yeux des autres est très importante pour lui.
Il comblera son conjoint ou sa conjointe de cadeaux, de compliments, soit au début de leur relation ou soit uniquement quand il sait que son pouvoir est compromis (par exemple, si on lui tient tête).
Par exemple, j’ai vu un pervers narcissique dire à sa femme qu’elle était la mère de ses enfants et qu’elle avait, à ce titre, une place exceptionnelle dans sa vie et que jamais il ne lui ferait du mal… Ce qui ne l’a pas empêché quelques heures plus tard de l’insulter et de lui proférer des menaces de mort.

Soyez en alerte si vous constatez que votre conjoint a un comportement qui va dans les extrêmes : à la fois très doux, compréhensif et à la fois très contrôlant, froid et sans état d’âme.

La victimisation

Ce n’est jamais de sa faute… mais toujours celle des autres (le patron au travail [d’ailleurs, il n’est pas rare qu’il collectionne les employeurs], sa belle famille, les amis, etc.).

Utilisation des enfants

Un chantage constant au sein des relations toxiques. Il m’est arrivé, très souvent, de voir des manipulateurs – pervers narcissiques mentir aux enfants dans le but de les retourner contre leur mère. Les manipulateurs pervers narcissiques savent que l’instinct maternel est très fort et ils en abusent à foison. Parfois, le manipulateur pervers narcissique veut reconstituer le couple. Pour cela, il va séduire son enfant avec des cadeaux pour espérer en avoir la garde exclusive. Il pense ainsi que la mère se sentira obligée de revenir au sein du couple.

Si la femme n’est plus sous l’emprise toxique de son ex, elle ne se remettra plus en couple pour reconstituer une famille avec son ex-bourreau. Malheureusement, cela a des conséquences sur la santé de l’enfant et ses résultats scolaires. Je vous rassure : des solutions existent pour les sauver. En grandissant, les enfants comprennent assez rapidement la situation. Il est possible de sauver ses bambins d’un manipulateur — pervers narcissique en les aidant à s’en sortir. J’ai vu des résultats exceptionnels.

C’est clairement le sujet délicat : chaque fois que vous constatez que vos enfants sont embrigadés ou manipulés, prenez toujours le temps, le plus rapidement possible, de leur expliquer que les paroles de leurs pères sont fausses et soyez très pédagogue avec votre enfant.

L’argent

Plus le degré de perversité est grand, plus le trouble de l’argent est important. Afin de nourrir leur ego par leur pouvoir, ils veulent de l’argent donc tous les moyens sont bons : être très avare, effectuer du travail au noir, négocier tous les prix, demander de l’argent à tout le monde (et ne jamais le rembourser), etc.Là encore, ce sont des signes d’alerte qu’il ne faut pas ignorer.

Gagner du temps

Quand il demande pardon, c’est juste pour gagner du temps et regagner votre confiance. Il ne changera pas son comportement. Il veut vous le faire croire… jusqu’à la prochaine fois.

Vous constatez qu’il vous repousse les changements, qu’il ne tient jamais ses promesses, cela peut être un signe fort. (mais c’est un comportement que je constate chez tous les manipulateurs, pas uniquement les pervers narcissiques)

La sexualité

Sur le plan sexuel, parfois il est dans la moyenne, voire très généreux (c’est d’ailleurs un bon moyen pour garder le pouvoir de séduction sur la victime). Par contre, ce n’est pas toujours le cas. Par expérience, les déviances sexuelles sont courantes : par exemple, j’ai eu un pervers narcissique très dominant et qui a imposé le sadomasochisme à sa proie. Dans une autre histoire. J’ai aidé une femme dont son conjoint a eu des actes pédophiles sur les enfants. Dans les deux cas, ils ont aussi été infidèles à de nombreuses reprises.

Reconnaître un pervers narcissique (5 signes)

Zéro empathie

Ils sont très froids, sans empathie (même s’ils paraissent toujours très chaleureux et très charmeurs en apparence), tout est machiavélique et stratégique. Ce comportement est valable pour toutes les relations.Leur regard peut vous glacer le sang. Mais quand ils sont en « phase charmeuse », ils savent très bien le cacher.Par expérience, je sais que même si la victime supplie, ils ne tiendront pas compte des supplications. Cela peut même avoir un effet inverse : elles renforcent leur pouvoir. Pour eux, les supplications sont une preuve d’amour et d’appartenance de la proie vis-à-vis de son bourreau.

Imbu de sa personne

Un très gros besoin de se mettre en avant. Sans lui, le couple ne fonctionne pas. Il veut être le centre d’intérêt. Il est donc très imbu de lui-même.Ils ont un droit de veto sur toutes les décisions y compris les décisions qui ne concernent que sa femme (par exemple son intimité, ses loisirs, etc.) et surtout sur les relations que la femme entretient avec ses amis et proches.

Dénigre l’entourage

La famille, les amis sont moins bien que lui et sa partenaire doit mettre de la distance. J’ai eu l’exemple où le pervers narcissique a décidé du jour au lendemain de ne plus voir sa belle famille et à les insulter. Son but : sachant que sa conjointe tenait énormément à ses parents. En agissant ainsi, il l’oblige à mettre de la distance et à choisir. En effet, chaque moment de libre (par exemple les week-ends), la conjointe devait choisir entre passer du temps avec lui ou sa famille. La femme fut déchirée, car évidemment, elle passait moins de temps avec ses proches et les rares moments où elle passait du temps avec eux, il la faisait culpabiliser : pour lui le couple devait être prioritaire. Cette culpabilisation est un moyen d’asseoir encore plus son pouvoir. Si vous êtes dans cette situation, attention, ce n’est pas sain et cela doit vous alerter.

Attentif à sa réputation

Il peut être très attentif à sa réputation (et négocier en rendant service pour entretenir sa réputation), quand il a besoin de ses personnes pour asseoir son autorité (par exemple : les beaux-parents). C’est une tendance très forte en France.Cependant, ce n’est pas toujours le cas, pour certains, par défaut ils ont raison et c’est à l’entourage de se remettre en question.

Colère et violence pour asseoir son autorité

Comme il ne se remet jamais en question, il n’accepte pas les reproches et cela va déclencher de grosses colères et de la violence. Malheureusement, cela fonctionne : parmi les femmes que j’ai aidées, nombreuses m’ont avouées que, pour éviter une autre crise de violence, et pour protéger les siens, elles adaptaient le comportement aux exigences du manipulateur. Le PN comprend que ce comportement fonctionne et il prend vite l’habitude de continuer à agir ainsi, par la suite.Si vous reconnaissez le comportement de votre conjoint, ne culpabilisez pas. S’il a pu imposer ce comportement, ce n’est pas de votre faute. Être sous l’emprise d’une personne peut arriver à tout le monde.

Quitter un pervers narcissique

Prise de conscience

Malheureusement quand la victime ne s’est pas rendu compte, que son conjoint est manipulateur ou pervers narcissique, sa première volonté va être de sauver la relation. C’est tout à fait légitime, car il est tout à fait normal de vouloir éviter la rupture. Cependant, la situation ne va pas s’améliorer et, dans un deuxième temps, la personne me recontacte pour obtenir de l’aide et s’en sortir. Un manipulateur – pervers narcissique va, très souvent, refuser de rencontrer un professionnel (pour que son jeu pervers ne soit pas dévoilé à la victime). Malheureusement, dans ce cas, souvent, la victime refuse de consulter seule et manque une occasion importante de se sortir de son emprise. Si vous m’avez appelé, c’est que vous voulez être heureuse et obtenir des réponses à vos questions. Ne vous empêchez pas d’être heureuse, acceptez d’effectuer ce travail sur vous. Parfois, le pervers narcissique accepte la consultation. Il le fait uniquement pour montrer une bonne volonté et parce qu’il est sûr de connaître des manipulations pour garder le contrôle sur moi et sa relation. À ce jour, j’ai toujours su ressortir le côté manipulateur d’une personne en mettant en avant des exemples de manipulation soit durant la consultation soit dans les jours qui ont suivi.

Être aider pour quitter un pervers narcissique

Quitter un pervers narcissique, sans aide, est impossible. L’attachement au bourreau est tellement fort que la volonté ne suffira pas. Parmi toutes les personnes que j’ai aidées, la tentation d’y retourner a été présentée et le PN en use et abuse pour se rassurer. Il a besoin de sentir son ascendant et son pouvoir. Une rechute peut arriver, mais comme tout mauvais passage dans la vie, il faut savoir analyser les causes pour progresser et ne plus retomber dans le piège. L’entourage peut s’avérer un plus pour vous aider à vous en sortir, mais il est souvent dépassé par l’ampleur de la situation. Si j’ai 100 % de réussite, c’est parce que la femme m’a fait totalement confiance, d’une part en n’ayant pas peur de me confier ses peurs, ses envies de rechute, etc., mais aussi parce qu’elle a toujours mis en place mes conseils plus ou moins rapidement.

Pour s’en sortir, la victime doit s’appuyer sur moi, d’où l’importance du lien de confiance afin d’avancer. En effet, la victime n’a plus de repère sain. Parfois, elle n’a jamais eu de repères masculins sains, soit les ex-conjoints étaient également des manipulateurs, soit parce que le seul homme de sa vie était le PN (ce qui fut le cas pour la jeune femme de 22 ans qui n’avait jamais connu l’amour avant d’être en relation avec le PN). C’est pour cela que je vais progressivement, d’une part mettre des solutions pour combler les faiblesses psychologiques exploitées par le pervers narcissique et, d’autre part, mettre en place des repères sains sur lesquels la victime va s’appuyer pour se reconstruire et se rendre compte de la nocivité de la relation. À partir de là, le chemin vers le bonheur commence.

En fait, mon aide est quotidienne… c’est obligatoire pour s’en sortir et mettre en place une nouvelle vie. Je vous propose de l’aide pour lui répondre et vous aider à vous respecter. Je vous propose de l’aide sur le plan juridique (en complément de votre avocat, notaire, etc.)

Mon but : vous aider à le quitter, mais aussi à créer une nouvelle vie.

Comment soigner un pervers narcissique

Au début de cet article, je vous ai parlé d’une jeune femme que j’ai aidé, avec une totale réussite, à quitter un pervers narcissique.

Mais aujourd’hui, je veux vous raconter ce qui s’est passé 6 mois après la rupture. Il la recontacte en commençant son message : j’ai changé et pour aller mieux, mon psychologue m’a dit de te le dire. J’ai eu le message entre mes mains, c’était une parfaite manipulation (une de plus) de sa part. Non seulement il a inventé qu’il avait consulté un psychologue, mais en plus, il en profitait pour dénigrer le comportement de son ex-victime et de son ex-belle famille… bref, il n’avait pas changé, mais il a espéré que cela toucherait ma cliente. Je vous rassure, cela n’a pas marché. Elle n’a pas été dupe, car elle n’était plus sous son emprise. Pour changer une personne, il faut que cette personne le décide. Toutes les victimes veulent que les pervers narcissiques changent pour éviter la rupture et mettre fin au trouble de la personnalité. Je vous rappelle que 100 % des victimes sont dépendantes affectives. Mais le pervers narcissique le veut-il vraiment ? Une victime qui utilise son énergie à vouloir un changement de comportement chez un pervers narcissique se met en position de faiblesse. Changer veut dire arrêter de contrôler. Connaissez-vous une personne qui renonce à ce qu’elle sait faire de mieux ? Et pourquoi le ferait-elle pour sa victime ?

Il sait qu’elle patiente, cela lui laisse encore plus de possibilités de manipuler en promettant un éventuel changement qui n’arrivera jamais… et bien sûr il fera tout pour que cette attente s’éternise en vous promettant un mieux-être dans la relation. Pourquoi ne peut-il pas y avoir de changement ? Un PN manipule, il a le pouvoir. Il joue avec sa victime à sa guise, afin qu’elle soit son jouet. Changer, reviendrez à décider qu’il renonce à son pouvoir et qu’il respecte sa conjointe telle qu’elle est (ce qui est la base d’une relation saine). Mais pour lui, c’est contre nature. Vous devez comprendre qu’espérer et attendre indéfiniment un changement chez une personne est un manque de respect vis-à-vis de vous. Car pendant que vous attendez, vous ne vous respectez pas. Quelle que soit la relation, chacun propose ce qu’il a à offrir dans une relation. Soit vous acceptez, soit vous refusez la relation. Évidemment, vous pouvez et vous devez témoigner vos insatisfactions au sujet de votre relation à votre conjoint(e)… et c’est très important de le faire. Votre conjoint, ou votre conjointe, jugera, si le changement que vous lui proposer d’adopter, est positif pour il/elle. Par exemple, si vous reprochez à une personne d’être trop colérique. La personne pourra vous répondre que vous avez raison et c’est dans son intérêt de faire un travail sur elle pour l’être moins, car ce changement sera profitable pour elle et, de facto, pour la relation. À l’inverse, la personne peut trouver normal d’être en colère que c’est quelque chose de bien pour elle et, donc, décidera de ne pas changer. Et c’est son droit, si cette colère est un souci important pour vous, il faudra penser à la rupture, car attendre un changement, c’est être en position de faiblesse : le conjoint gagne du temps. Quand on est pervers narcissique, vous vous doutez bien qu’il ne va jamais se poser ces questions. Pour lui, la réponse est évidente : changer ne sert à rien. Et de toute manière, vous êtes acquises… du moins tant que vous ne faites pas appel à mes services.

Bibliographie

De nombreux articles et auteurs en psychologie traitent du narcissisme, des troubles, des symptômes et en donnent une définition.

La notion a émergé grâce aux travaux de Paul Claude Racamier. Voici quelques auteurs qui m’ont inspiré dans ma thérapie et ont au moins consacré un livre sur le narcissisme: Isabelle Nazare Aga, jean charles bouchoux…