Profitez de 8 Conseils gratuits

Vu sur

Consultations illimitées :

Semaine du 29 novembre :
01 places disponibles
Semaine du 06 décembre :
06 places disponibles
Semaine du 13 décembre :
05 places disponibles

L’infidélité dans le couple

L'infidélité dans le couple

Un travail qui demande du temps et l’expertise d’un professionnel.

Quand commence l’infidélité ?

Il peut y avoir plusieurs situations à l’origine d’une infidélité. Mais cet article vous apprendra que la cause est identique, pour tout le monde. Je vous expliquerai aussi, dans cet article, que l’infidélité n’est pas une fatalité : il est possible de comprendre ses infidélités et d’y mettre fin pour sauver la relation. La définition la plus connue : vous avez des relations sexuelles avec une autre personne que votre conjointe ou votre conjoint, à la suite de rencontres sur des sites spécialisés (on peut citer l’exemple de Gleeden). Ou bien d’une manière plus générale, n’importe quels moyens qui vous permettent de rencontrer une autre personne, par exemple, le lieu de travail, peut être propice à des rencontres qui aboutissent sur un adultère. Mais on l’oublie souvent : il y a aussi infidélité quand il y a des sentiments ou un attachement pour une autre personne (et cela même si c’est la relation est composé uniquement d’échanges écrits ou verbaux sur un chat ou par SMS). Lors des consultations, parfois, certaines personnes me disent : « je n’ai rien fait, j’ai juste échangé des propos ». Ils sont convaincus, ainsi, de ne pas avoir franchi la ligne rouge. Cela peut être le cas si les échanges sont amicaux. Mais si les échanges concernent des sentiments, des propositions sexuelles, on est déjà dans le domaine de l’infidélité.

D’une manière générale, être infidèle, c’est manqué à ses promesses, ses engagements. Si vos engagements touchent les valeurs profondes de l’autre personne, ne pas tenir vos promesses sera perçue par l’autre personne comme une trahison.

Volontairement, je ne parlerai pas d’adultère sous un angle religieux. Même si en France, la notion de fidélité, au sein de la religion, y tient une grande place.

Quelles sont les raisons de l’infidélité ?

Qui est infidèle ?

Il est très important de préciser que l’on ne naît pas infidèle, on le devient ! La majorité des personnes infidèles que j’ai eues en consultation sont des hommes… mais ils n’ont pas l’exclusivité, certaines femmes sont infidèles aussi.

Pour votre information, la France est un pays leader en Europe (avec l’Italie) au sujet de l’infidélité (selon une enquête européenne de l’IFOP).L’élément déclencheur qui va permettre à une personne de basculer dans l’infidélité est un gros besoin d’affection : toutes les personnes infidèles sont dépendantes affectives (mais tous les dépendants affectifs ne sont pas infidèles).

Si je me fie à mes clients, les infidèles sont une minorité au sein des personnes dépendantes affectives.

Êtes-vous dépendant affectif ? Faites le test.

Pourquoi est-on dépendant affectif (et peut être infidèle par la suite) ?

Cela est dû au vécu de la personne et plus principalement, l’enfance.

La personne a vécu différents événements négatifs dans sa vie. Le point commun de ceux-ci est ce sentiment (fondé ou pas) d’avoir manqué d’affection.

Dans mes consultations, mon atelier « Pourquoi y a-t-il des disputes et des problèmes de communication au sein d’un couple ? Comment les résoudre ? » et la formation en ligne « Stop aux colères, aux pleurs et aux angoisses », je vous donne l’occasion de connaître précisément les événements de votre vie qui sont à l’origine de votre dépendance, les conséquences dans votre comportement et les solutions pour ne plus en souffrir.

Les personnes infidèles ont un gros besoin d’affection. On peut comparer cela à une addiction.

qu’est-ce que l’affection ?

C’est le besoin d’entendre, au quotidien, des « je t’aime », des mots doux, des gestes tendres et d’avoir des relations sexuelles. Les tendances montrent que la majorité des hommes dépendant ont besoin d’avoir des relations sexuelles régulières pour se sentir aimer. À l’inverse, les femmes dépendantes sont plus cérébrales. Elles accordent plus d’importance à la valeur des mots.

C’est pourquoi il y a plus d’hommes infidèles que de femmes infidèles. Cependant, je me dois de préciser que certains hommes sont très cérébraux et que certaines femmes sont très demandeuses sur le plan sexuel (c’est pourquoi certaines femmes seront infidèles). Ici, il s’agit de tendances.

Quand le manque d’affection se fait sentir, on peut comparer cela à un drogué qui a besoin de sa dose de drogue. Au moment de la tromperie, plus rien de compte, le manque d’affection est trop important. La personne infidèle sera conditionnée pour combler ce manque malgré qu’elle soit en couple.

Heureusement, tous les dépendants affectifs n’ont pas un besoin d’affection incontrôlable qui va aboutir sur une infidélité.

Il peut y avoir beaucoup d’amour entre les deux conjoints, le couple peut être très solide et cela n’empêchera pas l’infidélité.
(si vous voulez savoir si votre couple est solide, je propose une formation en ligne qui vous donnera la réponse immédiatement).
Les raisons profondes de l’infidélité sont plus anciennes que la relation en elle-même.

Qu’est-ce qui provoque ce manque d’affection ?

C’est une distance, réelle ou relative, entre les deux partenaires. Voici quelques exemples vus durant mes consultations :

– Distances réelles quand l’un des deux est en formation pendant deux semaines dans une autre région, ou bien la personne est hospitalisée pendant quelques semaines.

– Distance relative, quand la personne est sous le même toit, mais il y a une forte diminution des échanges pendant une période. Par exemple : le conjoint effectue tous les soirs des travaux dans la maison pendant deux semaines où, à la suite d’un changement de travail, il ramène du travail à la maison et s’enferme dans son bureau tous les soirs.

Autre exemple vu en consultation : l’écart entre la dernière relation sexuelle avant un accouchement et la première relation sexuelle après l’accouchement peut amener des hommes dépendant affectif à être infidèles s’ils estiment que cet écart est trop important.
Quel est cet écart en terme de temps ? Il n’y a pas de règle, cela dépend de chaque homme infidèle : de quelques semaines à quelques mois.

Mais parfois, beaucoup plus rarement, l’infidélité peut avoir d’autres origines.

Une adéquation dans le couple : la personne n’est pas heureuse, mais elle va rester en couple pour un aspect social J’ai déjà eu, en consultation, des femmes malheureuses, parfois sous l’emprise d’un manipulateur pervers narcissique, craindre de quitter leur conjoint. Cependant, afin d’être heureuses, elles vont chercher un amant. Ce n’est pas un choix que je recommande. Dans ce cas, je donne l’aide nécessaire à la personne pour quitter son conjoint et refaire sa vie avec son amant.

On peut mettre fin aux infidélités

Il est important de signaler que l’on peut mettre fin aux tromperies avec de l’aide. J’ai aide beaucoup d’homme et de femme à comprendre leur geste et à mettre fin aux comportements infidèles. L’infidélité n’est pas naturelle. Comme j’ai écrit plus haut, on ne naît pas infidèle, on le devient !

Donc quand je prends le temps d’analyser la situation, lors des consultations, de trouver les causes et d’expliquer comment s’en sortir, la personne aura le mode d’emploi pour se débarrasser de sa situation.

Être infidèle n’est pas agréable pour la personne infidèle, au quotidien, car elle ne contrôle pas tout et peut avoir des remords après son geste… jusqu’au prochain manque affectif. Travailler sur son infidélité avec mon aide, c’est se sortir de cette spirale infernale et, dans certaines situations, cela peut sauver la relation du couple et éviter le divorce.

Durant les consultations, soit l’homme infidèle consulte seul pour sauver le couple soit le couple consulte ensemble. Dans ce cas, la femme trompée est prête à pardonner, pour sauver le couple, si elle comprend les raisons et a la garantie que cela ne se reproduira plus (c’est une partie du travail que j’effectue dans mes consultation).

C’est possible si la personne infidèle suit mes instructions.

Il est important d’évoquer les conséquences d’une infidélité chez la personne trahie.

Bien sûr, la trahison va engendrer un besoin de se rassurer.

Très souvent, j’ai constaté, lors des consultations, que la personne trompée va vouloir tous les détails, y compris des détails les plus intimes. Et il n’est pas rare que les questions au sujet intimes soient posées plusieurs fois durant plusieurs jours. La victime a besoin de se comparer à la maîtresse de son conjoint. Elle se sent mise en concurrence avec elle… à tort.

Comme je l’ai dit dans cet article, l’infidélité est liée au vécu de la personne, de ce fait, la conjointe bafouée n’est en rien responsable.

Malheureusement, les conséquences après avoir subi une infidélité du conjoint ou de la conjointe sont nombreuses et profondes.

Évidemment, la personne trahie sera plus méfiante, plus vigilante. Elle surveillera tous les faits et gestes, le téléphone du conjoint.

Elle sera en colère, pourra demander à dormir dans une chambre séparée.

Elle peut en parler à la famille ou l’entourage pour avoir du soutien. Cela a des avantages (il est important de parler) et des inconvénients (l’entourage est rarement neutre et cela peut être contre-productif pour le couple).

Mais, au fond d’elle, malheureusement, ce ne sont pas les seules conséquences. Une fois que la colère se calme, elle peut connaître l’impression d’être en concurrence et le manque de confiance que cela engendre ne va pas être neutre.

Certaines femmes vont douter de leur féminité et de leur sexualité.

Ce n’est pas négligeable, un manque de confiance peut s’installer au sujet de leur féminité et de leur sexualité (je propose un atelier pour aider les femmes sur ce sujet : « Comprendre la sexualité féminine : connaître ses organes génitaux, obtenir du plaisir, savoir guider son conjoint. ») et le doute va s’installer en elle

Elles peuvent se sentir obligées d’accepter systématiquement les relations sexuelles et d’aller plus loin dans l’acceptation de certaines pratiques sexuelles, dont certaines, contraire à leurs valeurs. Pourquoi ? Par peur que leurs conjoints préfèrent retourner chez leurs amantes.

Mesdames, ne vous remettez pas en question. Vous n’êtes pas responsable des infidélités de votre conjoint. Comme nous l’avons vu précédemment dans l’article, une infidélité est la conséquence d’événements de l’enfance et cela peut s’arranger. De ce fait, ce n’est pas de votre faute.

Cependant, si vous vous reconnaissez dans mes mots, n’hésitez pas à me demander de l’aide, car vous avez le droit de vous épanouir malgré le traumatisme subi.

Un petit mot, au sujet des enfants des parents infidèles. J’ai eu en consultation des adultes qui ont vu leur père ou leur mère avec une autre personne. Je peux vous garantir que voir l’un de ses parents infidèles est dramatique pour l’enfant. Certains hommes ont emmené l’enfant voir la mère de ce dernier avec un autre homme. J’ai eut les enfants, 20 ans plus tard en consultation, ils étaient encore traumatisés.

Quelle est ta définition de l’infidélité  ?

Une définition rapide

D’une manière générale, être infidèle, c’est trahir une personne en ne tenant pas les promesses qu’on lui a faites.

Derrière l’acte, il faut comprendre les causes issues de l’enfance, pour comprendre les actes d’aujourd’hui.

Quels sont les axes de travail ?

Dans mes consultations, j’aide la personne infidèle à comprendre son acte et je lui donne des solutions pour ne plus l’être. Mais j’aborde aussi l’impact des conséquences d’une infidélité chez la victime, un point qui me paraît très important. La victime d’une infidélité ne doit pas être détruite par les actes infidèles du partenaire ou de la partenaire.

Quand la victime est une femme, il est important de restaurer une confiance en elle, vis-à-vis des hommes et vis-à-vis d’elle qui a été partiellement ou totalement détruite.