Profitez de 8 Conseils gratuits

Vu sur

Mes disponibilités

(cliquez sur le calendrier pour connaitre mes disponibilités)

4 Profils de pervers narcissiques manipulateurs + des conseils

Quelques conseils avant de vous donner les 4 profils

Je m’appelle Patrick Muller et, dans mon quotidien, l’une de mes cordes à mon arc, consiste à aider ceux (souvent des femmes) qui désirent quitter des pervers narcissiques. Aujourd’hui, j’aimerais vous donner des conseils en fonction de différents profils. Ils se sont trouvés face à moi quand j’aidais la femme qui avait fait appel à mes services.

En préambule, il me parait important de préciser que le contenu de cet article est générique donc il peut être différent de ce que vous connaissez dans votre quotidien.
En effet, vous êtes tous uniques… donc il en est de même pour les gens toxiques. Cependant, vous retrouverez des caractéristiques que vous allez reconnaitre.

Autre point très important : le comportement d’une personne ayant un trouble narcissique va varier selon que vous êtes déjà passé devant le JAF (le juge aux affaires familiales) ou pas (par exemple si vous avez eu des enfants et/ou vous êtes mariés durant la relation).
Il ne faut pas oublier qu’un pervers narcissique détruit ses proies. Pour cela il y utilise des outils, voici 55 stratégies utilisées par un pervers narcissique pour rendre sa proie docile.
En général, c’est plus compliqué avant le passage devant le JAF.
En effet, la loi oblige les ex-conjoints à trouver un terrain d’entente. Ce qui, par définition, est compliqué avec une personne toxique.
Après le passage devant le JAF, vous avez un moyen de pression, car vous avez un cadre juridique. Vous pouvez vous rendre dans la gendarmerie ou la police, la plus proche, si votre ex ne respecte pas les consignes dictées par le juge.

 « Avant la rupture », le comportement est identique chez tous les possesseurs de troubles toxiques et pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur mes autres vidéos/articles dont vous trouverez (cliquez sur ce lien)

Avant l’annonce de la rupture de la relation : le pervers narcissique est en plein pouvoir, et il exerce son emprise sans se rendre compte que la personne soumise a envie de partir.
Si vous vous demandez comment il va a piegé, je vous invite à lire : Comment un pervers narcissique vous piege t-il ?
Après l’annonce de la rupture, et avant, qu’elle ait réellement lieu, il va alterner la violence verbale et physique. Il va supplier sa future ex de rester en promettant de changer.
Il ne faut pas céder, il ne changera pas. Vous avez pris la décision de partir, vous devez partir et bien sûr je peux vous aider à quitter un manipulateur l’Espace d’aide aux victimes des pervers narcissiques et des manipulateurs est fait pour vous, il est le fruit de plusieurs années d’aide aux victimes des PN.

Tous, ont un point commun : ils sont égocentriques !!!
À savoir qu’ils vont toujours penser à eux, en premier.

Ils utilisent des outils comme le chantage, ils alternent le chaud et le froid, etc..

Je vous rassure, il est normal de culpabiliser, surtout si vous avez des enfants, je vous invite à lire : je culpabilise dans mon couple avec un PN.

Au quotidien, pour la famille, c’est difficile à vivre. Mais, contrairement à ce que vous pensez peut-être, c’est un avantage pour la femme qui veut s’en sortir avec mon aide.
En effet, parce qu’il est égocentrique, il va faire des erreurs. Pour lui, la loi c’est lui qui la décide. Or il va comprendre que ce n’est pas le cas.

Il y a une règle d’or : je conseille toujours de « se respecter et de rester légal ». C’est-à-dire ne pas montrer qu’il a un pouvoir sur vous… tout en respectant la loi (et cela est encore plus important si vous n’êtes pas encore passé devant le JAF).
Quand j’aide une femme à s’en sortir, le fait que son conjoint soit égocentrique va être un avantage formidable.
En effet, pour lui, c’est lui qui décide, il sait mieux que tout le monde et cela va forcément se passer de la manière dont il l’a décidé… du moins, c’est ce qu’il croit.
Mais comme elle est moins sous emprise et parce qu’elle a fait appel à mes services, elle me fait confiance.

Cela va l’aider à prendre du recul. Elle ne va plus être influencée par ses propos et ses actes.
Ainsi je peux lui conseiller d’agir dans son intérêt (se respecter) tout en restant « légal ».

Comme je suis un expert des relations, c’est très facile pour moi de montrer à la proie qui me fait confiance que le manipulateur pervers narcissique commet des erreurs et de lui proposer des solutions pour qu’elle ne tombe pas dans le piège. (voici 3 phrases que vous pouvez lui dire quand il vous parle. Elles vous aideront énormément.) La proie se rend compte ainsi qu’il n’est pas parfait, qu’il n’est pas un dieu. À partir de là, elle commence à prendre du recul.
Sachez une chose : ils font tous des erreurs !

Certains en font peu… mais tous en font… et quand il y a des erreurs, il ne faut jamais hésiter à signaler l’erreur à son avocat ou bien porter plainte.

C’est très important, car l’ancienne proie reprend confiance en elle… et comme le manipulateur est égocentrique il ne se rend pas compte qu’il commet des erreurs.
Erreur qui peut le desservir sur le plan judiciaire par la suite.
Malheureusement, parfois les erreurs sont de la violence physique et cela se termine à la gendarmerie.

Autre point commun, ils sont tous très attachés à leur image : le paraitre, le paraitre et le paraitre ! Ne cherchez pas de l’amour, il n’y en a pas.
Avec la famille, les amis, les voisins, il peut être une personne adorable, celle que l’on aime côtoyer… c’est juste une image ! Ne vous laissez pas avoir.

Après vous avoir dit cela, je veux vous donner 4 profils de personnalité de manipulateurs.
Ce ne sont pas des profils types.
Vous pouvez reconnaitre des personnes, dans plusieurs profils. Mais cela peut, vous aider à mieux comprendre l’attitude à adopter.

Pour chaque situation, évidemment, je suis présent, j’assiste la femme à prendre les meilleures décisions pour elle afin qu’elle s’en sorte. Car dans tous les cas, celle qui a été sous emprise n’a plus la confiance en elle pour se respecter.
De plus, la tentation d’y retourner peut être grande. Je lui donne ce petit coup de pouce qui va l’aider à ne pas y retourner à garder le cap pour être heureuse.
Pour cela, je vais être présent tous les jours ou pratiquement tous les jours, en fonction de la situation (cliquer ici pour en savoir plus sur ma méthode) : l’Espace d’aide aux victimes des pervers narcissiques.

En fonction de la personnalité du manipulateur, il faut adapter le comportement idéal afin que la femme puisse reprendre le contrôle de sa vie et confiance en elle.

1) Le pervers narcissique manipulateur qui vous oublie après.

C’est bien simple, vous n’existez plus, il délaisse la femme quand elle n’est plus sous son emprise. Comme toujours, il a considéré sa conjointe, durant la relation, comme un jouet. Si le jouet n’est plus disponible ou si le jouet ne l’intéresse plus, il en recherche une autre.
Ce profil, c’est le plus facile à gérer… et cela même s’il a été très dur quand la femme était avec lui.
Vu qu’elle n’est plus sous son pouvoir, il s’en désintéresse complètement.
S’il n’y a pas d’enfants, en commun, il oubliera son ex, très vite après la rupture, surtout s’il l’a déjà remplacée.

S’il y a un ou plusieurs enfants en commun, il peut être une personne qui paie facilement la pension alimentaire en début de mois pour maintenir une image acceptable aux yeux des proches.

Il peut aussi respecter les jours et les heures où il prend l’enfant.
Car comme tous les manipulateurs, son image est importante. (Comme toujours, c’est toujours au cas par cas, ils sont tous uniques)
Ou alors, il peut malheureusement, complètement oublier qu’il a une progéniture avec vous. Car il a déjà rayé de sa vie, son ancienne famille.
Évidemment, il faut se respecter et rester légal. Mais pour ce type de personne, il est possible de calmer le jeu en montrant de la souplesse surtout si les demandes sont rares (ex. : s’il demande à prendre la garde le jour d’avant ou après la date prévue pour les grandes vacances), car, globalement, le reste du temps, il vous laisse tranquille, vous avez une paix royale. Mais, attention, respectez-vous, tout le temps. Ne cédez pas forcement sur tout : penser à l’intérêt de votre famille et respectez vos valeurs.
Après comme toujours c’est au cas par cas, cependant respectez-vous tout le temps.

En dehors de ce cas rare et d’une manière générale, ne soyez jamais conciliant avec une personne atteinte du trouble de la personnalité narcissique ou manipulatrice, car c’est lui donner du pouvoir et cela peut être très dangereux pour la proie et les enfants. Au mieux, il a tous les pleins pouvoirs pour vous humilier, au pire, il peut devenir violent et vous contrôler encore plus.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire comment une personne tombe sous l’emprise, même si elle est intelligente, et mon programme, pour aider une personne à s’en sortir : restez légal, respectez-vous.

2) le manipulateur/pervers narcissique qui veut absolument garder le pouvoir.

Concrètement à chaque proposition, pour chaque problématique, il faut qu’il gagne. Il faut qu’il obtienne plus que son ex.
C’est très usant et chronophage, surtout avant le passage devant le JAF.
En effet, comme je vous l’ai dit avant, la loi dit que les deux ex-conjoints doivent s’entendre. Mais comment s’entendre avec un homme qui peut toujours avoir le pouvoir ?
Il veut tellement avoir le contrôle.
Chaque décision qui doit être prise sera une longue négociation, des troubles sans fin… tant que cela ne se termine pas par une victoire du manipulateur/pervers narcissique.

Évidemment, pour lui, le bien-être des enfants est secondaire et la situation se complique encore plus. Détruire un enfant ne lui posera pas de soucis.

Voici un exemple vécu (avant passage devant le JAF), la femme dit que la quinzaine des vacances sera du samedi 10 h au samedi 10 h.
Par principe de domination, pour avoir le dernier mots, il dit « non », ça sera du dimanche 19 h au dimanche 19 h.
Donc s’il ne vient pas chercher les enfants le samedi à 10 h, elle va devoir les lui donner les dimanches à 19 h, car elle n’a pas le choix. Elle n’a aucun argument juridique pour donner du poids à sa décision, car le juge n’a pas encore fixé les règles.

Ici, mon expression « se respecter et rester légal » prend tout son sens.
Avant le passage devant le JAF, il est fort possible que vous ne gagniez aucune négociation, mais vous mettez en avant son caractère manipulateur et pervers qui ne cède sur rien au détriment des enfants. C’est un point positif pour vous, quand vous passerez devant le JAF.

Mais il y a une stratégie : c’est de lui montrer que sa décision est ridicule et ne tient pas compte de l’intérêt des enfants.
Il suffit de lui écrire (et bien sûr de faire suivre la copie à votre avocat), pour mettre en avant, exemple à l’appui, le fait qu’il ne fait aucun compromis, une fois de plus, et surtout pas dans l’intérêt des enfants.
Il faut mettre en avant les effets négatifs de sa décision sur votre progéniture (par exemple, ils vont revenir tard, sans avoir mangé, sans être douchés. Ils vont se coucher tard et ils verront peu la mère, car celle-ci travaille le lendemain). Tous ces troubles pourraient être évités si l’on échangeait les enfants le samedi matin, dans leur intérêt.

Cela est très positif pour le dossier judiciaire de la proie, car les agissements négatifs du manipulateur sont mis en avant.
Parfois, ses décisions rendent la situation ridicule… et rarement dans l’intérêt des enfants. Il faut toujours mettre en avant les aspects négatifs de la décision.
Ainsi vous montrez que vous n’agissez pas pour vous, votre ego, mais dans l’intérêt des enfants.

C’est triste, mais il ne faut pas céder, il faut toujours montrer ce qui est le mieux pour les enfants. Dans tous les cas, toujours se respecter en mettant en avant qu’il ne fait aucun compromis.
Cela demande beaucoup de patience et d’énergie, mais cela en vaut la peine.

C’est se respecter tout en restant légal.

Dans le cas contraire, vous lui donnez du pouvoir, vous renforcez son autorité et vous vous fragilisez.

(cliquez sur l’image pour voir mes passages dans les médias)

Laisser un commentaire